Ocean Winds et la Banque des Territoires concluent le financement de leur projet pilote d’éolien flottant

Réalisations clients
30/08/2022

Le projet concerne la construction et l’exploitation de trois éoliennes flottantes de 10 MW chacune, à plus de 16 km au large des côtes de la région Occitanie, en France.

éolien flottant

Les Éoliennes Flottantes du Golfe du Lion (EFGL) est un projet pilote d’éolien flottant de 30 MW en mer Méditerranée. Développé par Ocean Winds (société commune entre ENGIE et EDP Renewables dans l’éolien en mer) et la Banque des Territoires, le projet a été retenu par l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) en 2016, parmi trois autres projets pilotes éoliens offshore flottants d’environ 24 MW à 30 MW - dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA).

Les parcs éoliens offshore flottants font partie d’un secteur naissant prometteur, permettant le développement de l’éolien en mer lorsque les eaux sont trop profondes pour des structures à fondations fixes. La France, dont l’objectif est de porter la part des énergies renouvelables à 40 % de la consommation d’électricité d’ici 2030, figure parmi les leaders mondiaux de l’éolien offshore flottant, secteur dans lequel la Banque est également très présente. 

Un projet pilote d’éolien flottant en mer Méditerranée qui accélère la transition énergétique par l’innovation

Le projet pilote EFGL concerne la construction et l’exploitation de trois éoliennes flottantes de 10 MW chacune, à plus de 16 km au large des côtes de la région Occitanie, en France. La construction a débuté cette année et devrait s'achever fin 2023.

L’un des principaux objectifs du projet est de démontrer la faisabilité technique, économique et environnementale des parcs éoliens offshore flottants, sur la base d’un concept de flotteur semi-submersible. Des projets similaires contribueront à surmonter divers obstacles technologiques, industriels, environnementaux, sociétaux et juridiques, afin de préparer le secteur de l’éolien offshore flottant et ses parties prenantes (y compris les acteurs de la finance et les assureurs) au déploiement à l’échelle commerciale.

L’un des premiers financements à recours limité pour un parc éolien offshore flottant

Cette opération a été organisée au moyen d’un plan de financement multi-sources à long terme combinant des prêts directs de la BEI, des prêts garantis par EKF et des facilités bancaires commerciales. Crédit Agricole CIB est intervenu en qualité de conseiller financier, chef de file mandaté, fournisseur de couverture, banque technique, banque émettrice de lettres de crédit, agent et agent des facilités.

EFGL est un projet important pour le développement du secteur de l’éolien offshore flottant, car il s’agit de l’un des premiers projets financés avec des crédits à recours limité, et le deuxième projet dans le secteur à être soutenu par la Banque. Il s’agit également du premier mandat de conseil financier confié à Crédit Agricole CIB pour un projet dans le secteur de l’éolien flottant.

La Banque en tant que partenaire financier pour accompagner la transition énergétique

Le succès de cette importante transaction souligne une nouvelle fois l’engagement du groupe Crédit Agricole à rendre la transition énergétique accessible à tous et accélérer l’avènement des énergies renouvelables. Il témoigne également de la capacité de la Banque à soutenir les innovations au service de la transition énergétique. Will open in a new tab C’est un facteur majeur qui contribue à l’adoption croissante, par le marché, de cette technologie émergente, qui devrait être un succès mondial.

RetrouvezLes dernières actualités associées

  • Réalisations clients
    Article19/04/2024

    Crédit Agricole CIB clôture le financement du réseau de recharge IPlanet pour les véhicules électriques

  • Réalisations clients
    Article25/03/2024

    Crédit Agricole CIB finalise son premier projet de financement de parcs photovoltaïques flottants à Taïwan

  • Réalisations clients
    Article13/03/2024

    Crédit Agricole CIB renforce encore ses liens avec le Gouvernement de Hong Kong