Notre politique de financement durable

Crédit Agricole CIB est résolument tourné vers le financement de l'économie réelle et l'accompagnement des grands projets qui dynamisent durablement les territoires. Ses engagements sont nombreux et s’inscrivent dans le cadre de ceux du groupe Crédit Agricole.

Deux domaines, les financements de projets et les Obligations Vertes, revêtent une importance particulière en matière de leviers d’actions potentiels pour les banques et sont propices à un travail d’analyse plus poussé de leur part. Dans ces deux domaines, Crédit Agricole CIB a fortement contribué à faire émerger des standards de bonnes pratiques que sont les Principes Equateur et les Principes pour les Obligations Vertes.
Dans les autres domaines d’intervention, où les conditions d’une standardisation des pratiques s’avèrent plus difficiles, Crédit Agricole CIB a adopté des politiques sectorielles RSE qui explicitent les critères environnementaux et sociaux retenus par la Banque.

PRINCIPES EQUATEUR

Crédit Agricole CIB est la première banque française à avoir adhéré à ces principes et à avoir contribué à leur lancement en 2003. En quelques années, les Principes Equateur sont devenus la référence d'un financement responsable en financement de projets.

Les Principes Equateur (ou Equator Principles) constituent un engagement volontaire à procéder à une analyse détaillée des aspects environnementaux et sociaux de chaque nouveau financement de projet et à exiger que les projets soient développés et exploités en conformité avec les standards environnementaux et sociaux de la Société Financière Internationale (SFI).

NOTRE EXPERTISE DANS LE DOMAINE DES OBLIGATIONS VERTES 

Les Obligations Vertes sont des obligations destinées exclusivement au financement de projets ou actifs à vocation environnementale et/ou sociale.
Crédit Agricole CIB est co-fondateur des Principes sur les obligations vertes, et est la seule banque européenne à avoir participé à leur rédaction en 2013. 
 

Les Principes pour les Obligations Vertes (ou Green Bonds Principles) instaurent un cadre pour l’utilisation des fonds, le processus d’évaluation et de sélection des projets, le suivi des fonds levés et le reporting pour les émissions à vocation sociale ou environnementale. Ils assurent aux investisseurs la disponibilité de l’information nécessaire pour évaluer l’impact environnemental de leurs investissements. 
Ces principes sont devenus un standard de marché. Ils ont été étendus en 2016 aux Obligations Sociales (ou Social Bonds), sous l’impulsion de trois banques dont Crédit Agricole CIB, par la rédaction des Conseils pour les Emetteurs d’Obligations Sociales (Guidance for Issuers of Social Bonds). 

Engagé sur ce marché depuis 2010, Crédit Agricole CIB a depuis été impliqué à mi-décembre 2017 dans près de 150 milliards de dollars d’Obligations Vertes, confortant ainsi sa place de premier arrangeur sur ce marché à l’échelle mondiale. 
La Banque a ainsi été nommée " SRI Bond House of the year " pour la 3ème année consécutive en 2017 par la revue IFR

POLITIQUES SECTORIELLES  

Les politiques sectorielles RSE explicitent les critères sociaux et environnementaux pris en compte dans les politiques de financement de la Banque. 
Ces critères reflètent essentiellement les enjeux sociétaux qui ont été identifiés comme les plus pertinents pour une banque de financement et d’investissement, notamment en ce qui concerne le respect des droits humains, la lutte contre le réchauffement climatique et la préservation de la biodiversité. 

Pour chaque secteur, une  politique précise les critères d’analyse qui correspondent aux aspects pris en compte dans l’analyse des transactions ainsi que les critères d’exclusion délimitant les projets et opérations que la Banque ne souhaite pas accompagner. 

Crédit Agricole CIB a formulé et publié des politiques sectorielles RSE pour les secteurs où les enjeux environnementaux et sociaux ont été identifiés comme les plus forts : 
•    Armement (armement)
•    Energie (pétrole et gaz, pétrole et gaz de schistecentrales thermiques à charbonouvrages hydroélectriquesénergie nucléaire)
•    Industries Extractives (Mines et métaux
•    Transports (aéronautique, filière maritimeautomobile)
•    Construction (Infrastructures de transportImmobilier
•    Agriculture et Forêts (Forêts et huile de palme)

NOTRE ENGAGEMENT DANS LA LUTTE CONTRE LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE  

Afin de restreindre l’exploitation des ressources fossiles pour atteindre l’objectif de limitation du réchauffement climatique à 2°C d’ici la fin du XXIe siècle, le groupe Crédit Agricole S.A. a annoncé dès mai 2015 sa décision de ne plus financer les projets de mines de charbon ou d’exploitations d’hydrocarbures en 2017

Concernant le financement de la transition énergétique, Crédit Agricole CIB : 

  • développe ses activités de financements de projets pour les énergies renouvelables et de structuration d’Obligations Vertes (Green Bonds). Crédit Agricole CIB a arrangé 42,5 milliards de dollars de transactions dédiées à la transition énergétique en 2017 et a ainsi atteint dès 2017 l’objectif de structurer 60 milliards de nouveaux financements liés au climat d’ici 2018 annoncé lors de la COP21
  • favorise des partenariats pertinents pour le financement de projets environnementaux. 

Concernant la gestion des risques climatiques, Crédit Agricole CIB a engagé depuis plusieurs années des travaux destinés à mieux comprendre et gérer les risques climatiques et a pour objectif de les poursuivre : 

  • en estimant l’empreinte carbone liée à son portefeuille de financements et d’investissements, 
  • en définissant des politiques sectorielles pour les secteurs représentant une large part de cette empreinte. L’objectif est de couvrir 80% de cette empreinte. 
  • en introduisant progressivement une analyse liée à la prise en compte des enjeux du réchauffement climatique et d’un prix du carbone dans l’analyse des dossiers de crédit. L’objectif est de déterminer le ou les risques climatiques les plus pertinents pour la Banque et de développer une méthodologie permettant de les apprécier. 
     

NOS DISPOSITIFS COMMERCIAUX "VERTS" 

  • Dans le cadre de l’initiative Finance for Tomorrow, portée par les acteurs de la Place de Paris, Crédit Agricole CIB s’engage à développer son offre verte. 
  • L'offre Sustainable Banking
    En 2010, une équipe Sustainable Banking a été créée au sein du pôle Dispositif commercial de Crédit Agricole CIB. Son rôle est de conseiller les principaux clients de la Banque sur leurs opérations intégrant des considérations sociales et environnementales.
    Consultez notre offre Sustainable Banking
  • Les énergies renouvelables
    Le financement des énergies renouvelables fait partie intégrante de la stratégie de Crédit Agricole CIB qui est un des tous premiers acteurs du financement de ces projets. 
    La Banque s’est ainsi engagée sur ce secteur dès 1997 avec le financement de ses premiers parcs éoliens et en 2008 avec le financement d’un projet d’énergie solaire en Espagne. La ligne métier des Financements de Projets a financé au total 379 fermes éoliennes totalisant plus de 20 000 MW et  125 fermes solaires totalisant plus de 4 800 MW de capacité installée.
    En nombre de dossiers, les énergies renouvelables ont représenté près de 50 % de l’activité de financement de projets de génération électrique en 2017.