Première émission d’obligations dim sum lancée par une municipalité en Chine

Shenzhen émet pour 5 milliards de RMB d’obligations dim sum et devient ainsi la première municipalité chinoise à lancer des obligations offshore libellées en renminbi.

Panorama of the cityscape of Shenzhen, China

Première entité locale publique chinoise à vendre de la dette à l’étranger, le gouvernement populaire de la municipalité de Shenzhen a émis pour 5 milliards de RMB d’obligations dim sum, Crédit Agricole CIB agissant en tant que co-chef de file et co-teneur de livre

Ces premières émissions d’obligations dim sum - des obligations émises en dehors de la Chine mais libellées en renminbi chinois - comprennent des obligations classiques et vertes en CNH et constituent une référence pour les futures émissions d’obligations des gouvernements locaux chinois à l’étranger. 

L’opération est un exemple réussi de combinaison de deux éléments essentiels - la qualité de la note de crédit de Shenzhen et la présence du centre financier international de Hong Kong. Elle permettra de tirer pleinement parti des avantages globaux du Guangdong, de Hong Kong et de Macao, de promouvoir une intégration en profondeur dans la région et le développement coordonné de l’économie régionale, ainsi que la construction d’une « grande baie » (Great Bay Area) de premier ordre.

Cette opération en trois tranches comprend 1,1 milliard d’obligations classiques à 2 ans libellées en RMB, ainsi que 1,5 milliard d’obligations vertes non garanties à 3 ans en RMB et 2,4 milliards à 5 ans. Les fonds levés par les obligations vertes sont destinés à financer des projets de transport propre, de traitement de l’eau et de création d’une « ville-éponge » dans le cadre de la démarche de financement vert menée à Shenzhen. Ces émissions ont obtenu une certification tierce de la Hong Kong Quality Assurance Agency (HKQAA). 
 

Photo of Christophe Crétot,« Crédit Agricole CIB, qui est l’un des principaux arrangeurs d’émissions d’obligations sur le marché de la CNH et l’un des leaders de la finance verte, a eu le privilège de participer à cette opération historique et de réaliser une nouvelle « première mondiale ». Cette première émission a suscité un vif intérêt de la part d’une base diversifiée d’investisseurs de qualité, ce qui montre que l’historique de Shenzhen est largement apprécié. La solidité de l’emprunt émis par Shenzhen et la valeur générée par la rareté de l’obligation ont permis à Shenzhen d’obtenir un prix attractif par rapport à ses niveaux onshore, établissant une nouvelle référence liquide pour les émetteurs chinois au sens large sur le marché des obligations dim sum. Promouvoir le développement durable et la connectivité transfrontalière des marchés de capitaux en Chine continentale, à Hong Kong et au-delà est au cœur de notre stratégie et Crédit Agricole CIB va continuer à tirer parti de ses ressources mondiales et à jouer un rôle actif dans cette aventure. »

Christophe Crétot, responsable de Debt Origination & Advisory pour l’Asie-Pacifique

Photo of June Li« Les obligations offshore en RMB et en trois tranches du gouvernement populaire de la ville de Shenzhen sont la référence en matière de prix libellés en RMB pour les émissions d’obligations offshore des émetteurs locaux chinois dans la mesure où il s’agit des premières émissions d’obligations offshore en RMB d’un gouvernement local chinois. Compte tenu des performances économiques dynamiques de la ville de Shenzhen et de son rôle prépondérant dans le développement de la Greater Bay Area, le marché table dans une très large mesure sur de brillantes perspectives. L’émission d’obligations vertes à 3/5 ans sera l’occasion pour les investisseurs internationaux d’observer comment le processus de réalisation des objectifs de plafonnement et de neutralité carbone à l’horizon 2030/2060 des gouvernements locaux chinois se met en œuvre, ce qui ne manquera pas d’apporter plus de transparence aux actions des gouvernements locaux chinois en matière de promotion du développement écologique et à faible émission de carbone. Cette première émission d’obligations vertes jouera également un rôle dans l’accélération de l’établissement d’un modèle de développement à « double sens » dans lequel le cycle économique national joue un rôle et le cycle économique international constitue son prolongement pour un monde meilleur. »

June Li, responsable de Financial Institutions Group Coverage pour la Chine