Paroles de collaborateurs - Marie Hervé, Chief Business Officer

Marie Hervé, Chief Business Officer au sein du département International Trade & Transaction Banking, vous explique son rôle et ses missions au quotidien.

Portrait de Marie Hervé

« Je m'appelle Marie Hervé et je suis Chief Business Officer au sein du département International Trade & Transaction Banking de Crédit Agricole CIB. Le pôle Commerce International pour lequel je travaille accompagne les clients de la Banque dans leurs activités de Trade Finance, d'Export Finance et de Global Commodity Finance. J'évolue donc dans un univers international mixte et multiculturel très enrichissant. »

Quelle serait votre description du poste de Chief Business Officer, International Trade & Transaction Banking ?

Marie Hervé : Le métier de Chief Business Officer est très diversifié. En effet, je suis en charge de coordonner l'élaboration de la stratégie, de conduire des projets de développement commercial et de contribuer au rayonnement de nos métiers au sein de Crédit Agricole CIB ainsi qu'au suivi du portefeuille et des ressources rares. Sur le Trade Finance, je pilote un exercice d’analyse de nos portefeuilles afin d'aider les originateurs à mieux cibler de nouveaux prospects et à développer leurs parts de marché sur une liste de clients. Je travaille également à la mise en place d'une nouvelle gouvernance concernant les relations des différents départements de la Banque avec les Agences de Crédit Export. Par ailleurs, après avoir remis à niveau les conditions standards de facturation en France avec l’aide de nos équipes Back-Office, je m'occupe maintenant de leur revue pour nos implantations en Europe et en Asie.

Quels sont les grands temps forts de votre métier sur l’année ?

M.H. : Sur mon poste, la période dense est de septembre à décembre, avec la déclinaison des nouveaux budgets et donc des objectifs et de la stratégie. Mais tout au long de l'année, les métiers du Commerce International sont rythmés par l'économie et l'actualité politique mondiales qui impactent les besoins et l'activité de nos clients corporate et institutionnels. Par exemple, pour l'activité Commodities, les fluctuations du prix des matières premières agricoles ont des répercussions sur la santé financière de nos clients.

Pouvez-vous nous décrire une journée type ?

M.H. : Il n'y a pas deux journées qui se ressemblent ! J'ai beaucoup d'interactions avec des experts de mon département ou d'autres directions Front/Support de la Banque pour avancer sur des problématiques communes, notamment règlementaires et opérationnelles. Il m'arrive également fréquemment de représenter les métiers du Commerce International lors de comités comme par exemple sur la gestion des ressources rares ou les solutions de couverture et de distribution de nos actifs. Enfin, je travaille sur des analyses commerciales, des projets de développement et j'ai la chance de pouvoir échanger de manière ouverte et fréquente avec les responsables métiers, ce qui est très stimulant !

Quel parcours faut-il avoir pour accéder à votre poste et quelles sont les possibilités d’évolutions ?

M.H. : En 2009, j'ai découvert Crédit Agricole CIB dans le cadre de mes études à Audencia (Ecole de Management de Nantes) pour une année de césure passionnante en tant qu'Assistant Senior Banker sur la clientèle mid-caps française. Puis, après une expérience en Commodities Finance dans une autre Banque, j'ai rejoint en 2011 l'Inspection Générale de Crédit Agricole CIB comme Inspecteur puis Chef de Mission. Ces expériences m'ont permis d'acquérir une bonne compréhension du fonctionnement et des enjeux de la Banque et donc d'être autonome et proactive dès ma prise de poste au sein du département International Trade & Transaction Banking, malgré mon expertise alors limitée sur les métiers du Commerce International.

Quels messages souhaiteriez-vous transmettre aux personnes qui se projettent sur un poste similaire au votre ?

M.H. : Je pense que ces métiers requièrent une grande curiosité et capacité d'organisation. Au-delà de ces deux qualités, c'est un poste très varié qui est accessible à des profils et compétences très différents, il ne faut donc pas se censurer. Par ailleurs, il ne faut pas avoir peur de prendre des initiatives, d'exprimer son point de vue et de prendre des décisions.
Un aspect que j'aime particulièrement est le contexte international et multiculturel. Nous avons la chance d'avoir chez Crédit Agricole CIB des métiers mondiaux et de pouvoir nous enrichir des échanges avec notre réseau.

En ce mois de la mixité au sein du Groupe Crédit Agricole, quel regard portez-vous sur l’évolution de l’entreprise en matière de mixité ?

M.H. : En matière de mixité, je pense qu'il reste encore du chemin à parcourir quand on regarde la composition du Top Management de la Banque, où les femmes sont finalement assez peu représentées. Pour autant, je constate une bonne dynamique, avec de nombreuses initiatives pour promouvoir l'égalité, énormément de sensibilisation et un message fort avec l'arrivée d'une femme au sein de la Direction Générale. Il me semble que la récente publication de l'index de l'égalité entre les hommes et les femmes pour Crédit Agricole CIB (note de 84/100) fait écho à cette bonne dynamique

 

Retrouvez tous les témoignages de collaborateurs sur notre page Actualités.