Crédit Agricole S.A. se lance avec succès sur le marché des obligations Samouraï

Crédit Agricole S.A. a placé un montant total de 122,1 milliards JPY d’obligations Samouraï pour lesquelles Crédit Agricole CIB est intervenu en qualité de co-chef de file.

Samurai bond illustration

Le 28 mai, Crédit Agricole S.A. a placé un montant total de 122,1 milliards JPY (plus de 1 milliard EUR) d’obligations Samouraï* comportant 2 tranches de dette Senior Non-Preferred (SNP) et 1 tranche Tier 2 (T2). Crédit Agricole CIB est intervenu en qualité de co-chef de file.

Exécutée dans un environnement de marché volatil, cette opération de financement importante a été couronnée de succès grâce à la relation de longue date que la Banque a établie avec la base d’investisseurs japonais et à l’intégration réussie de nouveaux investisseurs dans l’offre d’obligations Samouraï de Crédit Agricole S.A.

Junya Fujisaki, Responsable Syndication au Japon Crédit Agricole CIB, commente :L’opération de Crédit Agricole S.A. a une fois de plus suscité une très forte demande de la part de la base d’investisseurs institutionnels japonais, en particulier pour la tranche SNP 6NC5, qui a permis de lever 105,5 milliards JPY. Cette dynamique solide tient aux qualités du crédit reconnues par les grands investisseurs institutionnels ainsi qu’à l’utilisation du format de documentation des obligations Samouraï, qui s’est révélé déterminant pour obtenir des ordres importants de la part des gérants d’actifs et des investisseurs régionaux.

Nadine Fedon, Crédit Agricole S.A. Responsable Financement, Crédit Agricole S.A. ajoute : “Notre présence de financement au Japon s’est constituée au fil des années, grâce à des roadshows réguliers, notamment à Tokyo, mais également grâce à des réunions d’investisseurs en régions. En termes de produits, elle recouvre notre documentation domestique sur les obligations Samouraï, des émissions Samouraï publiques régulières ainsi que des placements privés et des « benchmarks » publics en euroyens. Le marché des obligations Samouraï, grâce à ses caractéristiques domestiques, offre un niveau d’engagement des investisseurs supplémentaire, qui est particulièrement visible dans notre livre d’ordres, grâce à sa granularité élevée.”

Bernard du Boislouveau, Responsable Institutions financières Debt Capital Markets (DCM) France, Crédit Agricole CIB : Les obligations Samouraï attirent habituellement un large éventail d’investisseurs nationaux japonais allant de grands comptes institutionnels à des banques et des établissements régionaux de plus petite taille. Crédit Agricole S.A. est devenu une signature étrangère bien établie sur ce marché.”

Benjamin Lamberg, Responsable Crédit, Syndication & Sales pour l'Asie-Pacifique, Crédit Agricole CIB conclut : Notre dialogue constant avec la base d’investisseurs japonais nous permet de répondre aux exigences d’acheteurs très sophistiqués. En cette période de volatilité du marché et compte tenu des problèmes logistiques créés par le Covid-19, nous sommes parvenus à dialoguer avec les investisseurs en organisant un événement virtuel auquel ont assisté plus de 75 participants, avec une séance très active de questions-réponses traduite en temps réel en japonais pour tenir compte de la base régionale d’investisseurs.”

 

* "Obligations Samouraï" désigne des titres japonais libellés en yens, régis par le droit japonais et émis par un émetteur étranger.