Crédit Agricole CIB renforce ses engagements pour le climat

La Banque renforce ses engagements pour le climat et l’accompagnement de ses clients dans leur transition énergétique et leur stratégie de décarbonation.

climat

Cette annonce s’inscrit dans le cadre de la mobilisation collective du groupe Crédit Agricole pour son Projet Sociétal, véritable plan programme qui s’articule autour de trois priorités : le climat, la cohésion sociale et les transitions agricole et agro-alimentaire.

Crédit Agricole CIB est engagé depuis de nombreuses années pour le climat, que ce soit dans la mise en place de bonnes pratiques, son rôle précurseur sur les produits de dettes durables, ou encore la protection des zones protégées, et accompagne les acteurs qui œuvrent en faveur de la transition énergétique.
 
A l’occasion du Plan Moyen Terme Groupe 2022 annoncé en 2019, Crédit Agricole CIB a pris notamment les 4 engagements suivants : 

  • Sortie programmée du charbon thermique selon les objectifs fixés par l’Accord de Paris1 et dès 2019, arrêt des relations avec les entreprises dont le charbon thermique représente plus de 25% de leur chiffre d’affaires ;
  • Publication de la mesure de son exposition totale sur le charbon2 : celle-ci est inférieure à 350 millions d’euros à fin 2020, soit 0,3% des encours de financement totaux et en baisse de plus de 25% par rapport à 20193 ;
  • Mise en place d’une note de transition comme outil de dialogue avec ses clients ;
  • Doublement de la taille de son portefeuille de prêts verts pour atteindre 13 milliards d’euros au 31/12/2022 (il s’élevait à 11,68 milliards d’euros au 30/06/2021).

La Banque place la finance verte et durable au cœur de sa stratégie avec la volonté de prendre des engagements de plus en plus ambitieux dans la lutte contre le changement climatique, engagements qui ont toujours été tenus dans la durée. 

Crédit Agricole CIB renforce ses politiques sectorielles concernant les hydrocarbures

Crédit Agricole CIB durcit encore ses politiques d’exclusion sur les énergies les plus polluantes, déjà mises à jour en 2020 pour les secteurs mines et métaux, centrales électriques à charbon et infrastructures de transports.

Renforcer nos politiques sectorielles 

Crédit Agricole CIB s’est engagé le 18 octobre dernier à travers le Groupe Crédit Agricole, et aux côtés de 5 autres banques françaises, à ne plus financer, dès janvier 2022, les projets directement liés aux pétrole de schiste, gaz de schiste et sables bitumineux, ni les entreprises dont l’exploration et la production de ces énergies représentent plus 30% de l’activité.

Elargir notre protection de la zone arctique 

L’arctique recèle des écosystèmes particulièrement fragiles. Afin de les protéger, Crédit Agricole CIB s’était engagé dès 2017 à ne plus financer directement des projets pétroliers dans cette zone (on-shore et off-shore). Ces critères d’exclusion sont désormais étendus à tous les projets gaziers. De plus, le périmètre d’exclusion est élargi à la zone AMAP pour l’Arctique terrestre et au-delà de la ligne de Köppen4 dans l’Arctique marin.

Crédit Agricole CIB s’aligne sur une trajectoire Net Zero5 

Engagé dans la Net Zero Banking Alliance, à laquelle le Groupe Crédit Agricole a adhéré en juillet 2021, Crédit Agricole CIB publie les premiers jalons de sa stratégie d’alignement en dévoilant ses objectifs dans le secteur énergétique. 

Réduire notre exposition au pétrole 

Crédit Agricole CIB s’engage à diminuer de 20% par rapport à 2020 son exposition6 à l’extraction de pétrole d’ici 2025.  

Augmenter massivement notre soutien aux énergies non carbonées

Crédit Agricole CIB va accroître de 60% son exposition7 aux énergies non carbonées (production et stockage) d’ici 2025. L’accent sera notamment mis sur le financement des énergies renouvelables, secteur dans lequel la Banque est engagée depuis 1997 et un des principaux acteurs reconnus sur le marché, et sur l’hydrogène bas carbone en proposant des solutions de financement et des conseils sur-mesure.

Au premier semestre 2022, Crédit Agricole CIB publiera sa trajectoire de décarbonation pour les autres secteurs dont l’empreinte carbone est importante comme celui des transports, de l’automobile, des infrastructures, de la construction et de l’acier.

Crédit Agricole CIB accompagne ses clients dans leur transition énergétique et leur stratégie de décarbonation

Accompagner nos clients dans leur propre transition sur le climat est une composante essentielle de notre stratégie. 

Déployer la note de transition climatique à tous les clients

Lancée début 2021, la note de transition climatique est une évaluation de la manière dont nos clients sont exposés et se préparent à la transition énergétique. Commune à l’ensemble du groupe Crédit Agricole, cette note, qui vient compléter la note financière, s’applique actuellement à 8.000 grandes entreprises clientes et sera progressivement élargie aux ETI. Il s’agit d’un outil puissant, à la fois de pilotage et de dialogue, pour accompagner nos clients dans leur trajectoire de décarbonation. 

Adapter notre organisation sur la finance durable et la transition énergétique

Pionnier de la finance responsable et du financement de la transition climatique, Crédit Agricole CIB s’appuie sur plus de 250 experts pour accompagner les clients sur ces sujets. La Banque décide aujourd’hui de renforcer son organisation en développant son équipe Sustainable Investment Banking dans les géographies et les secteurs clefs, en créant une équipe Climate & Sustainability Strategy dédiée à la transition de la Banque et en développant son réseau de Sustainable Finance Coordinators dans tous les métiers et les fonctions supports. Tanguy Claquin est nommé Responsable mondial Sustainability.  

Jacques Ripoll« Je suis convaincu que nous avons tous pour nous-mêmes et pour les générations futures, une responsabilité en premier lieu personnelle dans la lutte contre le réchauffement climatique. Cette conviction est au cœur des valeurs du Groupe Crédit Agricole. En tant que Directeur Général de Crédit Agricole CIB et en tant que personne, je continuerai à promouvoir les initiatives et engagements permettant d’y contribuer activement. Nous agissons et continuerons d’agir dans l’intérêt de nos clients et de la société, en particulier pour accompagner leur transition ».

Jacques Ripoll, Directeur Général de Crédit Agricole CIB.

 

 

1Selon un calendrier en ligne avec l’accord de Paris : 2030 pour tous les pays de l’OCDE et 2040 pour le reste du monde.

2Somme de l’exposition directe sur des projets d’extraction de charbon ou de génération électrique au charbon et de l’exposition indirecte via la part du chiffre d’affaires de nos clients impliqués sur ces activités. 

3Source : Document d’Enregistrement Universel.

4La ligne de Köppen circonscrit l'isotherme à 10 degrés pour le mois le moins froid (juillet). C’est la zone à partir de laquelle les arbres ne poussent pas.

5Le « Net-Zero » ou « neutralité carbone » désigne l’objectif mondial d’équilibrage entre émissions et absorptions de gaz à effet de serre.

6Calculée en pondérant nos expositions sur tous nos clients par leur part d’activité dans l’extraction de pétrole. 

7Calculée en pondérant nos expositions sur tous nos clients par leur part d’activité dans la production et le stockage d’énergie non carbonées.