Coups de Pouce 2018 : la Banque contribue à améliorer le lieu d’accueil des sans-abris créé par le Secours Catholique

Découvrez comment le lieu d’accueil des sans-abris du Secours Catholique a été amélioré grâce à Arnaut Menonville et sa participation aux Coups de Pouce.

Portrait d'Arnaut MenonvilleDepuis le début de l’année, vous avez pu découvrir chacun des projets associatifs des lauréats de l’édition 2018 de notre programme Coups de Pouce. Après les témoignages de Drew NG (Green Nudge), Claudia Daly (DKMS), Laurence Grimoud (Terre de Sens 07), David Rocher (Go to Togo) et Martine Guillois (Croix-Rouge française), nous vous présentons le projet porté par Arnaut Menonville pour le Secours Catholique.

Quelle est la mission de l’association que vous avez représentée pour les Coups de Pouce 2018 ?
 
« La Pause » est un accueil de jour inconditionnel du Secours Catholique situé à Antony (92). Ouvert deux matinées par semaine, il offre la possibilité à ceux qui se présentent, sans aucune distinction de race, de religion, de convictions, de prendre un petit déjeuner, une douche, de laver du linge, jouer, discuter, se réchauffer, se reposer, etc. Notre capacité d’accueil est de 30 à 35 personnes. « La Pause » reçoit des personnes de la rue, des personnes ayant des handicaps divers. C’est ensemble, bénévoles et accueillis, que nous cherchons à rendre ce lieu chaleureux et à créer du lien social.
 
Quelle est la nature de votre engagement au sein de l'association ?
 
Je suis bénévole au sein du Secours Catholique depuis environ 8 ans. Je consacre régulièrement le samedi matin à « La Pause ». Il s’agit de préparer et de prendre ensemble le petit déjeuner, d’écouter ceux qui le souhaitent, de jouer.

D’une manière générale, c’est un moment très agréable fait de rencontres et d’imprévus. C’est la vie d’une auberge sans alcool dans laquelle différents mondes se rencontrent.

En tant que responsable, j’aide l’équipe de bénévoles à faire vivre ce projet en commun avec les personnes que nous recevons et je veille à l’insérer dans son environnement : ville d’Antony et  associations diverses.
 
Quelle est la portée du projet présenté ?
 
Le projet que j’ai présenté consiste à renouveler le matériel de notre laverie pour laver et sécher le plus de linge possible pendant les heures d’ouvertures de « La Pause », afin de permettre aux personnes de repartir avec du linge propre et sec. C’est une belle manière de pouvoir améliorer notre accueil. En effet, nos machines, souvent sollicitées, sont anciennes. De plus, sécher du linge prend beaucoup plus de temps que de le laver. De ce fait, certaines personnes partent avec du linge mouillé. 

Que vous a apporté votre implication dans le programme Coups de Pouce ?
 
Elle m’a permis de découvrir l’infinie variété des engagements de mes collègues dans des associations au service de la vie, et par là-même d’autres facettes de visages que je croise chez Crédit Agricole CIB.

Cela a aussi été l’occasion de prendre du recul par rapport à mon engagement, d’en parler, de permettre à mes collègues bénévoles de découvrir Crédit Agricole CIB et d’apprécier son programme de soutien. En présentant le projet, j’ai compris que le jury était très sensible à la situation des personnes que je représentais.

Avec les Coups de Pouce, Crédit Agricole CIB fait vivre une belle chaîne de solidarité !