Cécile Roulier, structureur au sein de l'équipe Titrisation Actifs Opérationnels et Project Bonds

Cécile Roulier, 26 ans, travaille dans l'équipe Titrisation Actifs Opérationnels et Project Bonds en tant que structureur. Elle nous explique en quoi consiste ce métier, qui rime avec diversité des missions.

Cecile_Roulier

Parlez nous de votre parcours 

J’ai une formation d’Ecole de Commerce. J’ai fait l’EM Lyon avec une spécialité en Finance après une classe préparatoire Economique et Commerciale.
 
J’ai commencé chez Crédit Agricole CIB en 2012 pour mon stage de fin d’études au sein de l’équipe Rating Advisory à Paris. Cette équipe est chargée d’assister les grands clients de la banque dans leur dialogue avec les agences de notation.
 
Cette expérience m’a beaucoup plu et Crédit Agricole CIB m’a donné l’opportunité de poursuivre avec un VIE de 18 mois à New-York en analyse crédit. A mon retour en France, j’ai rejoint l’équipe Titrisation Actifs Opérationnels et Project Bonds dans laquelle je travaille aujourd’hui en CDI.

Quel est le rôle de l'équipe titrisation actifs opérationnel et projects bonds ?

Recourir à la titrisation permet à nos clients d’avoir accès à un montant important de dette sécurisée par des actifs. Nous structurons cette dette et en plaçons une partie ou la totalité  sur les marchés de capitaux. Notre travail consiste à faire en sorte que la structure financière de la dette et la structure juridique de l’émetteur attirent une base d’investisseurs Euro ou Sterling la plus large possible pour offrir à nos clients le meilleur financement. 
 
Au départ, l’équipe finançait principalement des titrisations d’actifs opérationnels pour des loueurs de voitures, d’avions, de trains qui devaient lever une dette importante pour financer leur flotte. Puis l’activité de l’équipe s’est étendue aux project bonds* pour financer des projets d’infrastructures (autoroutes, ports, métros, hôpitaux…) et énergétiques (réseaux électriques, plateformes de gaz, projets solaires…). 
 
Entre la titrisation d’actifs et les project bonds, la problématique reste la même : créer des structures de dette sécurisée par des actifs suffisamment isolés de l’entreprise opérationnelle ou du sponsor du projet pour avoir une meilleure notation et une plus grande liquidité sur les marchés. 
 
*financement de projets par une dette obligataire

Quelles sont vos missions en tant que "structureur" ?

Un structureur a une double mission : il doit créer la structure financière et légale des dettes émises sur les marchés de capitaux (titrisations, placements publics et privés) et sonder les marchés et leur appétence pour différentes structures de dette. 
 
Mes missions au sein de l’équipe sont très variées car si les questions restent les mêmes : 
 
- quelle entité va émettre la dette ? 
- est-ce que la dette doit être privée ou publique ?  cotée ou non ?  notée ou non ? et avec quels covenants particuliers ?
- quels investisseurs potentiels seraient intéressés ?
 
chaque transaction est vraiment spécifique. En effet, la structure légale et financière de l’émetteur doit tenir compte des spécificités juridiques et fiscales de chaque pays et des spécificités de chaque type d’actifs pour que la dette bénéficie pleinement de la sûreté sur les actifs.

Roulier

Comment se déroulent vos journées ? 

Mes journées sont rythmées par les réunions avec les clients, les avocats, les investisseurs, les banques et les agences de notation. Je travaille aussi avec  des équipes internes qui participent avec nous aux projets : les financements structurés, les quants** et les monteurs des équipes titrisation, mais aussi le syndicat qui fait l’interface avec les investisseurs.
 
En amont de ces réunions, je prépare également des pitchs (présentations) à destination des agences de notation, des investisseurs mais aussi des clients pour synthétiser notre proposition de structure financière et les performances du projet ou du portefeuille d’actifs. J’ai également  un travail important de revue de la documentation financière. 
 
**analystes quantitatifs qui modélisent les portefeuilles de titrisation

Qu'appréciez vous dans ce métier ? 

Ce que j’apprécie dans ce métier, c’est la diversité des transactions et des interlocuteurs ainsi que la coordination avec différentes équipes au sein de la Banque ou chez le client. J’aime aussi l’aspect transverse de nos missions, qui allient une dimension « projet », « marché de capitaux » ou encore « actifs opérationnels ». La complexité des structures implique des dimensions variées (juridique, financière, commerciale), c’est très enrichissant.

Quelles sont selon vous les qualités requises pour ce poste ? 

Pour être structureur, il faut avoir des qualités relationnelles. Il faut aussi savoir coordonner des interlocuteurs variés au sein d’un même projet.


 

Actualités

CV Roulier