Profil

Profil

Close

Crédit Agricole CIB se spécialise dans les métiers de banque de marchés et d'investissement et de banque de financement.

» CRÉDIT AGRICOLE CIB MÉCÈNE


Crédit Agricole CIB mécène du musée du quai Branly

En 2009, Crédit Agricole CIB a choisi de devenir mécène du musée du quai Branly. La Banque a soutenu cinq expositions : en 2009 la biennale de photographie "PHOTOQUAI", en 2010 l'exposition "Autres Maîtres de l'Inde, Créations contemporaines des Adivasi", en 2011 l'exposition "SAMOURAÏ, Armure du guerrier", en 2013 l'exposition "CHARLES RATTON, l'invention des Arts 'Primitifs'" et en 2014 l'exposition "Indiens des Plaines".

La Banque est également mécène du programme "Résidences Photoquai" qui bénéficie à trois photographes.

Au carrefour des civilisations, le musée du quai Branly invite à la découverte et à l'étonnement. Crédit Agricole CIB est heureux de s'associer à cet ambassadeur des arts d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et des Amériques.


Crédit Agricole CIB soutient les « Résidences Photoquai »

Après avoir soutenu en 2009 la biennale de photographie "Photoquai", Crédit Agricole CIB est heureux de soutenir le programme "Résidences Photoquai" pour la 2e année consécutive. Dans le cadre d’un appel à candidatures ouvert à tous les artistes contemporains, exclusivement non Européens, le programme permet la réalisation d’un projet artistique en lien avec le dialogue des cultures. Il favorise l’entrée des travaux des artistes lauréats dans les collections du musée et une réflexion renouvelée sur les propriétés de la photographie. Ce programme d’aide à la création photographique contemporaine s’inscrit dans la démarche d’engagement responsable de la Banque.

Cette année, trois artistes ont restitué leurs travaux :

- Nyaba Leon Ouedraogo (Burkina Faso) avec Les Dévoreuses d’Ames
- Pedro David (Brésil) avec 360 Metros Quadrados
-
Daniela Edburg (Mexique) avec The Sample Project Iceland

NYABA LEON OUEDRAOGO, Les Dévoreuses d'Ames  

Nyaba Léon Ouedraogo, originaire du Burkina Faso, propose une série inspirée d’un épisode marquant de son enfance, où il prend connaissance d’une croyance collective : les « dévoreuses d’âmes ».
Le photographe a décidé de prendre en photo ces femmes, en premier temps dans leur quotidien, puis vêtues de tenus excentriques et modernes. Sa volonté est de confronter les deux approches et de montrer de quelles manières ces croyances se traduisent. L’artiste questionne, de façon plus générale, la place et l’image de la femme dans le monde. 


              Nyaba Léon Ouedraogo © musée du quai Branly, Photoquai 2013


PEDRO DAVID, 360 Metros Quadrados


Avec cette série Pedro David, originaire du Brésil, propose une immersion dans sa sphère privée, dans son jardin et sa maison, en compagnie de sa femme et de son fils de deux ans. 

Dans ce « terrain d’enquête » de 360 m2, le photographe analyse la relation des occupants et de leur environnement : échanges, transformations, mutations, etc. Il s’agit d’un voyage à échelle réduite qui a pour objectif de revisiter les limites du langage photographique.

                              

                        Pedro David © musée du quai Branly, Photoquai 2013

DANIELA EDBURG, The Sample Project Iceland

Le projet de l’artiste mexicaine, Daniela Edburg, est né en réaction à la règlementation canadienne qui interdisait de prélever des échantillons dans la nature, en raison de la forte valeur spirituelle et économique de cet environnement. L’artiste a donc décidé de concevoir ses propres échantillons naturels et de les mettre en scène dans une photographie prise au cœur de l’écosystème duquel ces derniers sont issus.

Daniela Edburg utilise pour reconstituer ses échantillons le tricot qu’elle a souvent utilisé dans son travail. Les liens qui existent entre la société Islandaise et la culture du tricot sont très forts, c’est pourquoi l’artiste a souhaité y continuer ce projet né au Canada. Daniela Edburg souhaite ainsi questionner de façon ludique les notions de préservation et de conservation, mais également d’identité culturelle.



                    Daniela Edburg © musée du quai Branly, Photoquai 2013

 

 


Crédit Agricole CIB soutient l'exposition "Indiens des Plaines"

Au travers de l'exposition « Indiens des Plaines », du 8 avril au 20 juillet 2014, les visiteurs découvrent l’univers des Indiens d’Amérique et leurs traditions ancestrales. Plus de 130 coiffes, parures, vêtements, peaux ou peintures les plongent au cœur de l’imaginaire des Cheyenne et des autres tribus, avant le départ de cette exposition exceptionnelle pour les Etats-Unis (Arkansas et New-York).

En savoir plus sur l’exposition.

                      

                      "Indiens des Plaines" © musée du quai Branly


Un partenariat en faveur des cultures du monde

Ce partenariat trouve naturellement sa source dans l’histoire de Crédit Agricole CIB. Née Banque de l’Indochine en 1875, l’ancêtre de Crédit Agricole CIB s’est implanté dans de nombreux pays d’Asie-Pacifique. Nourrie par la richesse de ces cultures, la Banque s’est ensuite développée sur d’autres continents, prenant un nouvel essor en 1996 avec son entrée dans le groupe Crédit Agricole.

 
Le groupe Crédit Agricole possède une histoire encore différente. Fortement ancré en France, il a su construire au cours des années un groupe international dans plus de 70 pays. Groupe dans lequel s’est instauré un dialogue entre les nationalités et les cultures du monde entier.
Sa Banque de Financement et d’Investissement partage ces valeurs d’échange et d’ouverture. Présent dans le monde, Crédit Agricole CIB a trouvé un véritable écho au musée du quai Branly, « là où dialoguent les cultures ».
 
Trois ans après son ouverture, le musée du quai Branly poursuit son attachement aux collections anciennes tout en laissant une place significative à l’art contemporain. Passerelle entre les peuples et les époques, le musée cultive la diversité des cultures, des histoires et des religions.
 
Crédit Agricole CIB retrouve dans l’état d’esprit et les expositions du musée du quai Branly une fidélité à son histoire.
 
C’est tout particulièrement dans un contexte économique difficile qu’une entreprise doit affirmer son engagement citoyen et le placer au cœur de sa stratégie. Crédit Agricole CIB s’inscrit dans une démarche culturelle et pédagogique forte, lui permettant d’exprimer ses valeurs sous une forme différente auprès de ses collaborateurs et de ses clients. Au-delà de ses activités de financement et d’investissement, Crédit Agricole CIB est aussi une banque citoyenne attachée au patrimoine culturel.
 
Le musée du quai Branly, exceptionnel également de par sa situation au pied de la Tour Eiffel, offre une vue imprenable sur Paris et ses richesses architecturales.
L’architecte Jean Nouvel a su insuffler au lieu une ambiance totalement unique, que Crédit Agricole CIB est heureux de faire découvrir de façon privilégiée à ses collaborateurs et ses clients.
L’occasion de tisser des liens différents et riches…
 
Bonne visite !


A la découverte du musée du quai Branly

Inauguré en juin 2006, le musée du quai Branly s'attache à donner la pleine mesure de l'importance des Arts et Civilisations d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et des Amériques à la croisée d'influences culturelles, religieuses et historiques multiples.

Situé en bord de Seine, au pied de la tour Eiffel, le musée du quai Branly abrite une collection composée de 300 000 œuvres originaires des quatre continents représentés, à laquelle s’ajoute une collection de 700 000 photographies, 320 000 documents et 10 000 instruments de musique.




                              Découvrez le musée du quai Branly




Affiche de l'exposition Charles Ratton, l'invention des Arts 'Primitifs'
Couple de jumeaux © musée du quai branly, photo Patrick Gries, Valérie Torre
Masque. Ancienne collection Charles Ratton. Guy Ladrière, Paris © musée du quai branly, photo Claude Germain
Pendentif © musée du quai branly, photo Hughes Dubois
Sculpture Zemi. Ancienne collection Charles Ratton. Guy Ladrière, Paris © musée du quai branly, photo Claude Germain
Affiche de l'exposition 'SAMOURAÏ, Armure du guerrier'
Armure Yokohagio Tosei Gusoku (détail de manche) © The Ann and Gabriel Barbier-Mueller Museum: The Samurai collection, photo Brad Flowers
Warabe Tosei Gusoku (armure pour garçon) © The Ann and Gabriel Barbier-Mueller Museum: The Samurai collection, photo Brad Flowers
Sujibachi Kabuto (casque à lamelles) et Menpo (demi-masque) © The Ann and Gabriel Barbier-Mueller Museum: The Samurai collection, photo Brad Flowers
Armure Tengu Tosei Gusoku © The Ann and Gabriel Barbier-Mueller Museum: The Samurai collection, photo Brad Flowers
Suneate (Protège-tibias) © The Ann and Gabriel Barbier-Mueller Museum: The Samurai collection, photo Brad Flowers
Hoshi Sujibachi kabuto (casque à lamelles rivetées) © The Ann and Gabriel Barbier-Mueller Museum: The Samurai collection, photo Brad Flowers
Kaji Kabuto (casque de pompier) © The Ann and Gabriel Barbier-Mueller Museum: The Samurai collection, photo Brad Flowers
Yumi dai (porte-arc) © The Ann and Gabriel Barbier-Mueller Museum: The Samurai collection, photo Brad Flowers
Armure nouveau type à lamelles rivetées Okegawado Tosei Gusoku © The Ann and Gabriel Barbier-Mueller Museum: The Samurai collection, Studio Ferrazzini Bouchet Photographies, Genève
Affiche de l'exposition 'Autres Maîtres de l'Inde'
Figurine kondh © musée du quai Branly, photo Michel Urtado, Thierry Ollivier - Autres maîtres de l'Inde
Figurine votive © musée du quai Branly, photo Michel Urtado, Thierry Ollivier - Autres maîtres de l'Inde
Statuette représentant un éléphant © musée du quai Branly, photo Michel Urtado, Thierry Ollivier - Autres maîtres de l'Inde
Lampe rituelle © musée du quai Branly, photo Michel Urtado, Thierry Ollivier - Autres maîtres de l'Inde

Découvrez l'exposition Charles Ratton, l'invention des Arts "Primitifs"

Découvrez l'exposition Charles Ratton, l'invention des Arts 'Primitifs'

SAMOURAÏ, Armure du guerrier

SAMOURAÏ, Armure du guerrier

Autres Maîtres de l'Inde

Autres Maîtres de l'Inde