Profil

Profil

Close

Crédit Agricole CIB se spécialise dans les métiers de banque de marchés et d'investissement et de banque de financement.

» RESPONSABLE ET ENGAGÉ


Au service de nos clients

Crédit Agricole CIB est résolument tourné vers le financement de l'économie réelle et l'accompagnement des grands projets qui dynamisent durablement les territoires. La Banque publie des politiques sectorielles RSE pour les secteurs où les enjeux citoyens apparaissent les plus forts. C'est également la première banque française à avoir adhéré aux Principes Equateur, référence d'un financement responsable, et l'une des banques ayant participé à la rédaction des Principes sur les obligations vertes. La lutte contre le réchauffement climatique constitue l'un des enjeux sociétaux majeurs et l'un des axes de la politique RSE de Crédit Agricole CIB.


Les politiques sectorielles

Crédit Agricole CIB inclut des critères sociaux et environnementaux dans ses politiques de financements.
Ces critères reflètent essentiellement les enjeux citoyens qui semblent les plus pertinents pour une banque de financement et d’investissement et notamment en ce qui concerne le respect des droits humains, la lutte contre le réchauffement climatique et la préservation de la biodiversité. 
 
Crédit Agricole CIB publie ainsi des politiques sectorielles RSE pour les secteurs où ces enjeux apparaissent les plus forts : armement, énergie (pétrole et gaz, gaz de schiste, centrales thermiques à charbon, ouvrages hydroélectriques, énergie nucléaire), Mines et métaux, Transports (aéronautique, filière maritime, automobile), Infrastructures de transport, Immobilier, Forêts et huile de palme.


Les principes Equateur

Dès leur lancement en 2003, Crédit Agricole CIB est la première banque française à adhérer aux Principes Equateur, devenus en quelques années la référence d'un financement responsable en financement de projets. Cet engagement à respecter certaines exigences sociales et environnementales s'inscrit dans la politique de responsabilité du groupe Crédit Agricole. Il implique au quotidien les équipes des financements de projets de Crédit Agricole CIB et mobilise différents intervenants dans le processus de décision.
 
Les Principes Equateur représentent un engagement volontaire et unilatéral à procéder à une analyse détaillée des aspects environnementaux et sociaux de chaque nouveau financement de projet, tout en respectant un certain nombre d’exigences. 
 
Leur mise en œuvre chez Crédit Agricole CIB 
Les Principes Equateur s’appliquent à l’ensemble du métier de financement de projets de Crédit Agricole CIB (y compris dans les cas où le seuil de 10 millions de dollars n’est pas atteint). Chaque projet est classé par un comité (le Comité CERESLe Comité CERES est présidé par le responsable de la Conformité de Crédit Agricole CIB et comprend 5 membres (ou leur représentant) ayant droit de vote :
- le président,
- un des co-responsables de la ligne métier Ressources naturelles, infrastructure et électricité,
- le responsable de la Direction Risk and Permanent Control,
- le responsable de la Mission Développement Durable de Crédit Agricole S.A., assisté du responsable du Développement Durable de Crédit Agricole CIB,
- le responsable des Etudes Industrielles et Sectorielles de Crédit Agricole S.A.
Le Département Juridique Central et la Direction de la Communication sont également représentés au comité.
) selon les trois catégories définies par la Société Financière Internationale, en fonction de sa localisation et de ses impacts potentiels sur l’environnement et le tissu social local. Lorsque la vigilance doit être renforcée, la transaction est classée en suivi sensible. 
 
En quelques années, ces principes se sont imposés comme un standard de marché, référence des meilleures pratiques sociales et environnementales en financement de projets. Aujourd'hui, 80 institutions financières adhèrent à ces principes, dont le respect est devenu une condition essentielle au succès des syndications internationales des transactions les plus importantes. 


Les principes sur les obligations vertes

Crédit Agricole CIB a participé à la rédaction des Principes sur les obligations vertes.

Ces principes instaurent un cadre pour l’utilisation des fonds, le processus d’évaluation et de sélection des projets, le suivi des fonds levés et le reporting pour l’émission de green bonds* (obligations vertes).
 
Ils sont destinés à fournir aux émetteurs des conseils sur les étapes clés du lancement de telles obligations. Ils assurent aux investisseurs la disponibilité de l’information nécessaire pour évaluer l’impact environnemental de leurs investissements. Enfin, ils facilitent la structuration d’obligations vertes pour les banques arrangeuses en promouvant des standards de marché.

Un "green bond" ou "obligation verte" offre les mêmes caractéristiques qu'une obligation standard mais les fonds levés sont destinés exclusivement au financement de projets ou actifs à vocation environnementale et/ou sociale.

Engagé sur ce marché depuis 2010, Crédit Agricole CIB a arrangé en 2015 près de 17,5 milliards de dollars de Green Bonds, Social Bonds et Sustainability Bonds pour ses grands clients, ainsi que de nombreuses transactions pour son compte propre confortant ainsi sa place de premier arrangeur sur ce marché à l’échelle mondiale.

La banque a ainsi été nommée deux années consécutives n°1 « Best Green & SRI Bonds Lead Manager » lors des Global Capital Bond Awards de 2014 et de 2015 et nommée " SRI Bond House of the year " par la très prestigieuse revue IFR.
 


Nos offres "vertes"

L'offre Sustainable Banking
En 2010, une équipe Sustainable Banking a été créée au sein du pôle Dispositif commercial de Crédit Agricole CIB. Son rôle est de conseiller les principaux clients de la Banque sur leurs opérations intégrant des considérations sociales et environnementales.
Consultez notre offre Sustainable Banking

Les énergies renouvelables
Le financement des énergies renouvelables fait partie intégrante de la stratégie de Crédit Agricole CIB qui est un des tous premiers acteurs du financement de ces projets.
La Banque s’est ainsi engagée sur ce secteur dès 1997 avec le financement de ses premiers parcs éoliens et en 2008 avec le financement d’un projet d’énergie solaire en Espagne. La ligne métier des Financements de Projets a financé au total 330 fermes éoliennes totalisant plus de 15 200 MW et 57 fermes solaires totalisant plus de 2 500 MW de capacité installée.
En nombre de dossiers, les énergies renouvelables ont représenté près de 50 % de l’activité de financement de projets de génération électrique en 2015.
 





Comprendre les Principes Equateurs

Comprendre les Principes Equateurs

FReD, une démarche de progrès du groupe CASA

FReD, une démarche de progrès du groupe CASA

"Nous cherchons à agir de manière particulièrement efficace et utile tant pour la planète que pour l'ensemble de nos clients."

Eric Cochard,
Responsable du Développement Durable

Décryptage : l'impact environnemental de la Banque