MediaRoom

MediaRoom

Close

07.09.2011 / ROYAUME-UNI


Ann-Madeleine Njike : "Je facilite la communication entre les métiers de la Banque"

Ann-Madeleine Njike, Juriste pour le département Marchés de capitaux à Londres, nous en dit plus sur son métier chez Crédit Agricole CIB.


Quel a été votre parcours avant votre poste actuel ?

Je possède une double Maîtrise et un Bachelor (LLB) en Droit français et anglais des Affaires, préparé parallèlement au King's College de Londres et à Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Après un Master 2 en Droit anglo-américain des Affaires à Paris 1, j'ai effectué un stage en tant que juriste, sur des projets internes ainsi que sur la négociation de contrats, dans la branche Fixed Income Derivatives de la banque de financement et d’investissement de BNP Paribas à Paris. J’ai ensuite rejoint Crédit Agricole CIB comme juriste financier junior en négociation sur les marchés de capitaux, également à Paris. Suite à ce premier CDD de six mois, on m’a proposé de poursuivre cette mission à Londres, où je suis depuis sept mois.


Comment décririez-vous la Direction Juridique de Crédit Agricole CIB ?

Même si elle a une véritable envergure internationale, la Banque sait conserver une dimension humaine, que ce soit en interne ou avec ses clients. J’ai également découvert une vraie cohésion entre les équipes juridiques de Londres et celles de Paris. Le prix 2011 de la meilleure équipe européenne en Regulatory (Financial Services), décerné à notre Direction Juridique par International Law Office, en atteste. C’est la plus importante distinction de la profession d'In House Counsel.


Quelle est votre mission aujourd'hui ?

Je négocie des contrats cadres entre Crédit Agricole CIB et ses clients à l’international. Ces contrats régissent les opérations sur produits dérivés conclus de gré à gré. Ils aménagent les aspects de la relation future avec le client, en définissant par exemple les cas de défaut qui permettront de mettre fin aux opérations (défaut de paiement, augmentation du risque de contrepartie, cas de force majeure/crise sur les marchés). Ils ont également vocation à prendre ou « poster » du « collatéral » (devises ou obligations de souverains) en garantie lors des opérations, pour limiter au mieux le risque d’un défaut de paiement. J'apporte un soutien juridique aux lignes commerciales pour toute question portant sur ces contrats. J'interviens également sur les mises à jour liées à la protection juridique de Crédit Agricole CIB, ainsi que sur divers projets du département Juridique en interne.


Qu'appréciez-vous le plus ?

Faciliter les interactions et la communication entre les métiers de la Banque. J’ai toujours à l'esprit leurs différents souhaits et inquiétudes ainsi que l'intérêt global. J'éprouve également de la satisfaction à faire le lien entre cette organisation interne et la demande externe : anticipation de tout aléa et conciliation des intérêts de la Banque avec ceux de ses clients. Enfin, j’aime adapter des schémas de négociation en fonction de l'état du marché ou des objectifs de la Banque ainsi que mettre en place différentes techniques de négociation selon les clients.


Si vous deviez dire une seule chose sur Crédit Agricole CIB ?

C’est une banque résolument tournée vers l'avenir, prête à investir dans des profils internationaux atypiques en leur proposant l'environnement adéquat pour leur épanouissement.



Ann-Madeleine Njike, Juriste, Marchés de capitaux, Londres

Ann-Madeleine Njike, Juriste, Marchés de capitaux, Londres